Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Traversée Vosges Jura à VTT
Articles récents

Etape 9: Pont-de-Roide-Goumois 53 km

31 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 9: Pont-de-Roide-Goumois 53 km

4 sept: Très chaud pour cette première étape dans le Jura. Dès le départ grande montée régulière avec de beaux paysages, çà change des Vosges dans les bois. Je vais adorer! A 11H30 j'arrive à St Hippolyte où j'approvisionne pour midi: jambon, pain, riz au lait. Etant redescendu à 350 m il faut maintenant remonter à 900, c'est raide par cette chaleur. A 700 m je m'arrête pour casse croûter dans un pré, puis à Trevillers petit café à 1.10 € dans une vraie tasse, ce n'est plus le Mont Ste Odile à 1.90 € dans une tasse en plastique! Ensuite succession de montées et descentes jusqu'à la grande descente sur Goumois situé dans la vallée du Doubs à la frontière suisse. N'ayant pas prévu d'hébergement je me dirige à la Maison du tourisme où l'on m'indique un refuge randonneurs près du camping municipal. Ici pas d'eau mais possibilité d'utiliser les sanitaires du camping, c'est compris dans le prix: 6 € la nuit! J'y rencontre un randonneur pédestre, on va ensemble diner au resto au bord du Doubs côté français (le pont sert de frontière). Rapport qualité prix très moyen! Au retour au refuge 2 étudiantes belges sont installées, armées de sacs à dos énormes (heureusement les nanas sont costauds). La météo annonce des orages durables à partir de samedi, je serai à moitié du Jura, on verra bien. Je réserve un gite pour demain à Morteau. Le prix de l'appel sera une surprise car ici on capte un réseau suisse. A 21H45 dodo.

Images de Franche CooooomtéImages de Franche CooooomtéImages de Franche Cooooomté

Images de Franche Cooooomté

Lire la suite

Etape 10: Goumois-Morteau 57 km

30 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 10: Goumois-Morteau 57 km

5 sept: Le randonneur tourangeau et les 2 filles font sonner le réveil à 6H45, ils sont motivés! Perso j'attends 7H15. En fait le randonneur part sans déjeuner (tout est fermé) et les 2 nanas vont prendre un bus pour rattraper leur itinéraire car elles sont un peu perdues et j'ajouterais bien mal organisées! Pour ma part je ne suis pas pressé, je vais prendre un bon p'tit dej au resto suisse de l'autre côté du pont. Le serveur hier soir nous avait dit qu'on s'y ferait arnaquer, pas du tout, l'accueil, la restauration et le prix sont parfaits, jaloux, va! J'ai même du rab de fromage jambon et pain, je m'en confectionne un sandwich pour midi. Mon itinéraire me conduit ensuite le long du Doubs côté suisse, un rêve! Le paysage est fantastique, gorges profondes avec la rivière qui coule doucement, nombreux oiseaux et calme absolu, mon penchant pour l'ornithologie me fait rêver de revenir avec jumelles et longue-vue. Après quelques km nouveau pont et retour en France, photo souvenir sur le pont prise par un cycliste allemand qui ne parle pas un mot de français. 1 km plus loin qui revois-je? mon randonneur de la nuit dernière qui n'a toujours pas déjeuné! on discute un peu, nouvelle photo puis je repars. Plus loin magnifique vue sur "les échelles de la mort" jadis utilisées par les contrebandiers, vertigineux! puis sur le belvédère de la Cendrée, celle vallée est magnifique. A 12H30 je sors de la vallée et déguste mon sandwich, puis je commence à traverser les grands plateaux du Jura entre 900 et 1000 m, avec leurs troupeaux de vaches montbéliardes. Les franchissement de clôtures sont légion mais tous aménagés pour les VTT, génial! Il fait chaud et à 15H j'ai épuisé mes réserves d'eau, je m'arrête chez l'habitant (l'homme de Cromagnon semble-t-il avec mégot incorporé dans le coin de la bouche) pour remplir mes gourdes et à 16 H j'arrive en vue de Morteau. Là, changement brusque, il faut traverser la ville de part en part pour rejoindre mon hébergement l'Espace Morteau. C'est très grand et on y reçoit tout le monde, des randonneurs, des ouvriers, des vacanciers et même...surprise plus loin. Je prends la formule dortoir à 35 € la DP. Il fait soleil, j'en profite pour faire la lessive et faire sécher, je prends une douche brûlante, impossible de régler la température. Le resto est intégré au gite, je m'y rends après une petite promenade à pied. Je tente d'appeler 2 gites à Metabief pour demain soir mais pas de réponse, existent-ils encore? tant pis je verrai sur place. A 21H30 extinction des feux, mon co-locataire dort déjà, un jeune qui travaille dans le coin. Dodo jusqu'à 22H20 et là, la cata! Le gardien frappe à la porte et déclare qu'il nous amène un 3e larron, en fait c'est un SDF à la mine patibulaire! Il allume les lumières et les éteindra à minuit. Puis il se couche tout habillé et avec ses pompes sur le lit et se lèvera toutes les 10 mn et toute la nuit, pour faire quoi ???. Je ne ferme pas l'oeil et ne suis pas rassuré!

Etape 10: Goumois-Morteau 57 kmEtape 10: Goumois-Morteau 57 kmEtape 10: Goumois-Morteau 57 km
Etape 10: Goumois-Morteau 57 kmEtape 10: Goumois-Morteau 57 kmEtape 10: Goumois-Morteau 57 km
Lire la suite

Etape 11: Morteau-Mouthe 92 km

29 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 11: Morteau-Mouthe 92 km

6 sept: A 6H30 je me lève, pressé de déguerpir et ne plus voir cet ostrogoth à côté de moi. Je ramasse toutes mes affaires et me dirige au petit dej avec tout mon barda, pas question de laisser quoi que ce soit dans le dortoir et sauve qui peut! A 8H je suis sur le vélo. A 9H je passe dans un coin où j'avais campé lors de ma GTJ 2005. Un agriculteur m'avait invité à prendre le petit dej, je décide d'aller lui faire un petit coucou, malheureusement je ne retrouve pas la maison! Du coup j'arrive à Metabief à 14H alors que j'avais prévu d'y coucher. Comme le temps est beau et que la météo n'est pas optimiste pour demain, c'est l'occasion de franchir les sommets du Mont d'Or et du Morond cet après-midi. Je reprends des forces à Metabief avec un hot-dog, un perrier et un café et j'attaque la petite route qui monte au sommet des pistes de ski. 400 m de dénivelé sur une courte distance mais çà passe bien. Je franchis sans difficulté les 2 sommets à 1460 m par divers sentiers bien visibles et j'attaque la descente où je me perds suite à une erreur de manipulation sur mon GPS. Après quelques zigzags j'arrive à Mouthe à 18H. A mi-journée j'avais réservé une chambre d'hôte mais en arrivant je tombe sur un gite sympa, le Chalet de la source du Doubs, qui me propose la DP à 43 €. Je vais faire une petite visite de la ville puis appelle la propriétaire de la chambre d'hôte pour lui demander si çà l'ennuie que je ne vienne pas, elle me dit qu'au contraire çà l'arrange, tout le monde est content et je me retrouve au gite en compagnie de 8 autres randonneurs (ses). Après quelques photos de la source (très jolie et calme, un bonheur!), je passe à table avec les autres, une bonne soirée. A 21H50 dodo, j'en ai bien besoin après la nuit blanche de Morteau et l'étape du jour de 92 km et 2100 m de dénivelé.

Etape 11: Morteau-Mouthe 92 kmEtape 11: Morteau-Mouthe 92 kmEtape 11: Morteau-Mouthe 92 km
Lire la suite

Etape 12: Mouthe-Lajoux 68 km

28 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 12: Mouthe-Lajoux 68 km

7 sept: Je me lève à 7H15 et me dirige de suite à la source du Doubs, j'aime beaucoup cet endroit, l'eau sort des rochers en abondance et elle est transparente. je vois de nombreuses bergeronnettes grises et 1 ou 2 cincles plongeurs, ce qui atteste un bon état biologique du cours d'eau. A 8H je vais déjeuner et je rencontre un mec plus fou que moi: il a fait 2 fois la diagonale des fous, trail de 164 km à la Réunion et serait même arrivé 3e. Je règle le gite 43 € (draps et serviette fournis). Me voilà parti avec un objectif light puisque je pense dormir aux Rousses ce soir ayant l'adresse d'un bon gite donnée par un randonneur. Le temps est variable mais il ne pleut pas, la pluie est prévue pour cet AM raison de plus pour arrêter aux Rousses. Je rencontre un groupe de très jeunes VTTistes avec accompagnateurs, ce sont des suisses (je suis sur la frontière) avec un fort accent. Je fais une hâlte à La Chapelle des bois où j'achète de la cancoillote et du chocolat suisse, histoire de goûter les spécialités du coin, je les dégusterai au bord d'un lac accompagné d'une hermine dont je trouble la quiétude., pour me faire pardonner je lui laisse une part de cancoillote. Ensuite longue montée sur bitume où je dépasse un couple qui rame dur et je croise de nombreux cyclistes suisses qui eux descendent et plusieurs ont un petit mot d'encouragement sympa, je suis surpris, ce n'est pas habituel chez les cyclistes routiers français. J'arrive en avance aux Rousses (14H30) sous une petite averse. je me réfugie à l'OT où je demande la liste des gites du coin car je crains que celui que j'entrevoyais soit complet, en effet je viens de rencontrer une bande d'au moins 20 randonneurs qui s'y rendaient. Je ressors des Rousses pour trouver le gite et après 3 km je vois un panneau l'indiquant à 2500 m mais derrière moi! je n'ai pas envie de redescendre et le soleil étant ressorti je prends la décision de pousser jusqu'à Lamoura. Longue montée jusqu'à altitude 1300 m sur le bitume puis redescente sur sentiers et nouvelle montée dans les cailloux, là c'est carrément poussette. A 17H30 j'arrive à Lamoura en ayant passé à travers les gouttes ce qui n'est pas le cas d'une bande de cyclistes que je rencontre et qui sont trempés! Ils m'indiquent un gite incertain à 2 km de là et en plus sur ma trace. Je veux appeler mais pas de signal SFR. J'aborde une charmante jeune fille qui pianotte sur son portable, elle est chez orange et çà passe. Elle accepte avec le sourire de me prêter son portable, le gite m'attend et je pourrai manger. C'est perdu au fond d'une vallée, j'y rencontre un groupe de jeunes défavorisés de Dijon (11 à 17 ans) avec leur accompagnatrice. On dine ensemble et c'est plutôt sympa, je joue aux cartes avec eux avant de rejoindre mon lit, il tombe des cordes dehors.

Etape 12: Mouthe-Lajoux 68 kmEtape 12: Mouthe-Lajoux 68 kmEtape 12: Mouthe-Lajoux 68 km
Etape 12: Mouthe-Lajoux 68 kmEtape 12: Mouthe-Lajoux 68 kmEtape 12: Mouthe-Lajoux 68 km
Lire la suite

Etape 13: Lajoux-Giron 43 km

27 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 13: Lajoux-Giron 43 km

8 sept: Ce matin il pleut encore et mes affaires lavées hier soir ne sont pas sèches, pas grave je les emporte dans un sac en plastique. Après déjeuner avec le groupe d'ados dont je note qu'ils sont très bien élevés, je règle la note 36 € (gite des Fournets) et je reprends les chemins bien gras, nouvelle réparation de pédale en cours de route puis je traverse Lajoux et grimpe à travers d'immenses pâturages entre 1200 et 1300 m sur des sentiers à peine perceptibles.Je donne des nouvelles par SMS car hier soir pas de signal. Je quitte l'imper car la pluie a cessé. A La Pesse je m'approvisionne dans une boulangerie, je n'ai fait que 24 km et il est 12H30. Je vais boire un café au bistro du coin et la tenancière bien sympa se connecte sur Internet pour me trouver un hébergement pour ce soir. j'en appelle plusieurs, tous fermés le dimanche soir. Je continue mon chemin et me prend rapidement plusieurs orages de suite, je suis trempé et je n'ai toujours pas d'hébergement en vue. Arrivé à Giron j'appelle un gite d'étape situé à 2 km de là, répondeur! je décide de m'y rendre quand même. En fait c'est ouvert, je suis bien reçu, je pourrai dormir et manger, le miracle car la pluie a redoublé d'intensité et ne s'arrêtera plus de la soirée. Même s'il n'est que 15H je suis super content. Le gite Chalet du Jura est immense, joliment aménagé et avec tout le confort d'un hôtel (chambre individuelle avec salle de bain, literie fournie...). A 19H je dine en compagnie d'un jeune couple de suisses qui traversent le Jura à cheval (enfin la fille à cheval et le mec à pied). La météo annonce le retour du beau temps mais plus frais, je vais pouvoir finir le Jura demain. J'ai quand même un problème, plus d'argent liquide et pas un distributeur en vue sur mon parcours demain d'après le propriétaire du gite.

Etape 13: Lajoux-Giron 43 kmEtape 13: Lajoux-Giron 43 kmEtape 13: Lajoux-Giron 43 km
Lire la suite

Etape 14: Giron-Brenot

26 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #2eme partie: Le Jura

Etape 14: Giron-Brenot

9 sept: Lever à 7H, je dois aller saluer les suisses qui partent de bonne heure. Mes affaires ont séché. Les suisses ont déjà déjeuné et préparent le cheval. Photo et adieux puis je prends un solide petit dej. Tout est vraiment bien dans ce gite et le prix est modeste: 40 € la DP. Je donne mes derniers billets il va falloir en trouver d'autres pour ce soir. Longue descente sur St Germain de Joux pour passer de 1000 m à 500 m et il fait très frais. Puis c'est la remontée au Poizat mais par la route jusqu'à 900 m. Ne trouvant pas de distributeur je décide de descendre à Nantua à 400 m puis ensuite remonter mais une conversation avec des anciens du coin me dissuade d'y aller, ils me conseillent plutôt d'attendre d'arriver à Brénot et ensuite de faire le crochet à Hauteville où je trouverai un distributeur et Brenot-Hauteville c'est tout plat. Bon conseil que je prends à bras ouverts. La trace me conduit ensuite à 1350 m d'altitude sur des hauts plateaux avec en prime vue sur les Alpes mais un peu dans les nuages. Aucun commerce donc la journée se fera sans manger, compensé par quelques barres de céréales. Alors que la fatigue commence à se faire sentir il m'arrive un incident qui aurait pu être lourd de conséquences: Alors que je veux mettre pied à terre pour prendre une photo sur un passage à vaches avec rouleaux métalliques, mon pied passe entre 2 rouleaux et ma jambe s'engouffre jusqu'au genou, le vélo tombant violemment sur moi mettant ma jambe en porte-à-faux. Bilan: un doigt entaillé, douleurs à la jambe, poignée de frein cassée. J'aurais pu me casser la jambe dans cette p..... de ferraille. Passe un VTTiste qui s'arrête et s'intéresse à mon épopée, il en est très surpris. Il reprend son chemin après s 'être inquiété mille fois que tout allait bien. Je quitte l'itinéraire de la GTJ que j'ai pratiquement terminée et bifurque plein ouest direction l'Auvergne. Arrivé à Brenot je rejoins la ferme de la Léchère qui loue des chambres et fait à manger. Je leur explique que je suis à sec et que je dois aller à Hauteville chercher de l'argent, en espérant que peut-être on proposerait de m'y conduire en voiture. Ce n'est pas le cas mais on m'indique qu'à Brenot il y a un point argent dans un bar. Je tente le coup et effectivement je peux avoir 100 €, ouf car je n'avais plus les jambes pour faire encore 25 km même si c'était plat! je reviens à la ferme où se croisent vaches, chevaux, chèvres, lamas, canards...Après un repas seul à table (dommage) je rejoins ma chambre et dodo. J'en ai fini avec le Jura, demain direction les monts du Beaujolais.

Etape 14: Giron-BrenotEtape 14: Giron-BrenotEtape 14: Giron-Brenot
Lire la suite

Etape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 km

24 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #3eme partie: du Jura à l'Auvergne

Etape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 km

10 sept: Journée mi-chemin mi-route. départ 9H, temps couvert mais sans plus. Les 10 premiers km en forêt avec chemins bien défoncés par les travaux forestiers, c'est un peu galère. Puis changement total de paysage, à partir de Cerdon les chemins sillonnent à travers les coteaux couverts de vignes. J'en profite pour goûter, il est mûr, bientôt les vendanges. A Cerdon mon freinage arrière est bien bruyant, je démonte pour voir, les plaquettes sont bien malades, je décide de les remplacer. Chemin faisant je repense à la préparation de mon sac à dos ce matin et je constate que j'ai oublié mon slip dans la chambre, je suis mort de rire en pensant à la tête de la fermière lorsqu'elle découvrira l'objet. A Ponci achat d'un sandwich que je déguste dans un coin tranquille au bord de l'Ain. Après le 40e km j'emprunte un max de petites routes entrecoupées de quelques bouts de chemin tout plats. Je traverse la région des Dombes avec d'inombrables étangs bourrés d'oiseaux, hérons, aigrettes, canards... il faut absolument que je revienne avec jumelles et longue-vue. Au 60e je prends une bonne averse, ensuite çà se dégage. Après 87 km j'arrive à Chatillon sur Chalaronne. je trouve un hotel en centre ville, hotel du commerce, les chambres sont à 53 € mais après discussion on me propose la demi-pension à 55 € c'est parfait. J'achète une grande enveloppe qui va me permettre d'envoyer à la maison toutes mes cartes Vosges Jura ce qui me déchargera de 500g. Après une bière au bar je me rends au resto de l’hôtel et mange un bon poulet, de Bresse ou pas mais en tout cas bien cuisiné. Je vais me coucher, les crampes menacent.

Etape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 kmEtape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 kmEtape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 km
Etape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 kmEtape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 kmEtape 15: Brenot-Chatillon sur Chalaronne 86 km
Lire la suite

Etape 16: Chatillon sur Chalaronne-Propières 86 km

23 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #3eme partie: du Jura à l'Auvergne

Etape 16: Chatillon sur Chalaronne-Propières 86 km

11 sept: Houlà! dure étape! certes les 30 premiers km sont cool, c'est la suite des 40 derniers d'hier pour traverser la plaine de la Bresse. Mais à l'arrivée dans le Beaujolais les choses se gâtent: 50 km de chemins d'abord pentus et herbeux puis caillouteux et très mouillés. A Juliénas, au bord d'une vigne je mange une quiche et un flan achetés à la boulangerie et je termine par...une grappe de raisin. En début d'AM, après les vignes le froid se fait sentir et je franchis le col de Sibérie, çà ne s'invente pas! 2 randonneurs me tuyautent sur les hébergements, c'est ainsi que je décide d'aller jusqu'à Propières où il y aurait gite et hôtel. J'appelle, l’hôtel est fermé, le gite est une grosse structure communale où on me propose un bungalow avec salle de bain, cuisine et chauffage (il fait 9°) pour 12.80 €! je fais quelques courses au village et me fais un petit diner dans la cuisine avant de dormir. Les 2 dernières heures se sont passées sous une petite pluie fine. Compte-tenu de ce temps pas très agréable je compte les jours j'ai hâte d'arriver mais je tiens le bon bout. Demain je franchirai le 1000e km de ces 16 derniers jours.

Etape 16: Chatillon sur Chalaronne-Propières 86 kmEtape 16: Chatillon sur Chalaronne-Propières 86 kmEtape 16: Chatillon sur Chalaronne-Propières 86 km
Lire la suite

Etape 17: Propières-Mably 80 km

22 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #3eme partie: du Jura à l'Auvergne

Etape 17: Propières-Mably 80 km

12 sept: Une des plus dures étapes de ce périple, 70 km de chemins tortueux, les 10 derniers étant constitués de routes autour de Roanne pour trouver un hôtel. En tout cas, une belle journée de pur VTT. C'est une succession presque sans fin de montées et descente en zigzags à travers la montagne, le temps est gris mais sans plus, la température reste basse. Pas un commerce rencontré de la journée, heureusement que j'avais prévu un petit ravitaillement car il aurait été dur de tenir le ventre creux compte-tenu de l'effort. En milieu d'AM je suis quand même bien fatigué et je ferai pas mal de poussette. Arrivé à 18H aux portes de Roanne j'ai du mal à trouver un hébergement, je n'ai pas envie d'aller au centre ville et je ne suis pas du bon côté pour les hôtels extérieurs. Grâce aux conseils d'un autochtone je trouve enfin un hôtel en zone commerciale de Mably, 50 € la chambre (très confortable) et le PDJ sans repas du soir bien entendu. Je me restaure au resto voisin (la Boucherie). Mon vélo passe la nuit dans un abri à poubelles grand ouvert, je l'ai bien attaché mais on est à Roanne, c'est pas Marseille!

Etape 17: Propières-Mably 80 kmEtape 17: Propières-Mably 80 kmEtape 17: Propières-Mably 80 km
Lire la suite

Etape 18: Mably-Ferrières sur Sichon

20 Janvier 2014 , Rédigé par christian-fargeix-pyrenees.over-blog.com Publié dans #3eme partie: du Jura à l'Auvergne

Etape 18: Mably-Ferrières sur Sichon

13 sept: Lever à 7H. Petit dej correct. Le réceptionniste me branche, il est randonneur pédestre et connait bien les Vosges, un brin de convivialité dans un hôtel où tout le monde s'ignore. A 8H30 je pars, bien décidé à franchir les Monts de la Madeleine mais sans forcer, toujours dans l'esprit de mon périple, je prends le temps! C'est d'abord un plat de 20 km jusqu'à St Haon où les hostilités commencent. Jusqu'à 700 m les chemins sont beaux et la pente régulière. Ensuite c'est un sentier très pentu et caillouteux que je ferai en grande partie en poussette. Puis chemins plus roulants mais toujours pentus et parsemés d'énormes cailloux. Puis c'est un cheminement entre 1000 et 1030 m dans les bois. Je mange des myrtilles qui me colorent la langue en bleu et me fait un dessert après mon petit pain spécial sportif acheté le matin à Mably. Petite descente à 900 m et traversée d'une grande zone préservée, classée Natura 2000 et couverte de bruyère, puis arrivée à St Nicolas des Biefs. Petit café et descente jusqu'à 500 m par chemins et sentiers où je peux déguster framboises et mûres. J'appelle Martine qui me trouve un hôtel à Ferrières sur Sichon, l'Auberge du Sichon où l'on me propose une soirée étape à 53 €. Visite du village puis repas. Avant de dormir je consulte ma carte et décide que demain sera la dernière étape car la pluie est annoncée forte pour le lendemain.

Etape 18: Mably-Ferrières sur SichonEtape 18: Mably-Ferrières sur SichonEtape 18: Mably-Ferrières sur Sichon
Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>